Pedostop

Accompagnements-Information

IMPORTANT: Il est capital que toute personne victime d'agression sexuelle bénéficie d'un accompagnement médical, social, psychologique et légal.

 

POUR LES ENFANTS VICTIMES. En appelant le 113, le Child Development Unit, tout enfant victime sera entendu par un policier, un  officier du CDU et un psychologue travaillant avec cette instance.

Il est recommandé, après avoir appelé le CDU et si la situation ne change pas, de s'assurer d'un suivi auprès du Bureau de l'Ombudsperson For Children: 454 30 10. Cela pour une meilleure protection de l'enfant victime.

Pédostop aide financièrement les personnes ayant besoin d'aide financière pour l'accompagnement médical, psychologique et légal. Enfants et adultes.

  • Pour payer les psychologues en libéral
  • Pour contribuer aux frais légaux pour les personnes dont le salaire est compris entre Rs 10,000 et Rs 25,000.

Pour toute aide psychologique, légale ou médicale vous pouvez vous adresser à l'association  

  • par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • en message privé sur la page facebook
  • par téléphone: Bureau 264 86 16 ou Dr Poonam Bissessur (Directrice): 5 788 8100 

 

 POUR L'ACCOMPAGNEMENT PSYCHOLOGIQUE

Briser le silence qui entoure la pédocriminalité est capital. La mise en mots des agressions subies est précieuse pour toute personne qui a été victime. Enfant et adulte. C'est le premier pas vers un mieux-être. 

La plainte peut être difficile à effectuer entre autres, car l'agression est commise, dans plus de 90 % des cas, par une personne proche, issue du 'cercle de confiance' de l'enfant. A cause de la honte, de la culpabilité ressentie, de la peur, du tabou social, de la pression familiale, etc.

  

POUR L'AIDE LÉGALE

Quand un enfant est victime, l'Etat est supposé le représenter, à travers le Bureau du DPP.  Car il n'est qu'une victime. Des conseils et informations peuvent être pris auprès d'avocats.

Il importe que l'avocat choisi connaisse bien cette problématique des agressions sexuelles sur les enfants. Qu'il connaisse les conséquences, les mécanismes de défense (mis en place de manière automatique, inconsciente pour se protéger de la souffrance impensable vécue et ressentie) en place dans cette problématique. Mécanismes qui expliquent souvent que les souvenirs soient confus. Que les souvenirs puissent remonter à n'importe quel moment de la vie à cause du déni. Ou qu'une personne victime puisse raconter ce vécu traumatique avec presque détachement ou anesthésie émotionnelle à cause de la dissociation, etc. Des membres de l'ONG peuvent prendre un temps avec des avocats si besoin, pour parler des enjeux dans les violences sexuelles.

Un adulte ex-victime peut aller directement, s'il souhaite porter plainte, à la police de sa localité. Tout adulte peut demander de l'aide d'un avocat pour cette plainte à la Police. 

L'aide de Pédostop est complémentaire à celle de l’état. Pédostop aide les personnes selon 4 critères :

  • personnes non éligibles pour bénéficier du ‘legal aid’
  • personnes dont le salaire est compris entre Rs 10,000 et Rs 25,000
  • somme allouée par Pédostop pour 2015/ 2016 : Rs 60,000/ an/personne
  • cette somme est tributaire des moyens financiers de l’association 

 

 POUR L'AIDE MÉDICALE

Il importe d'emmener le plus rapidement possible un enfant agressé sexuellement à l'hôpital. Il sera examiné et questionné par un médecin qui référera le cas au Child Development Unit (CDU) et au médecin légiste travaillant avec la Police, le PMO.

C'est important de consulter un médecin, pédiatre qui connait bien la problématique des violences sexuelles. Tant pour l'entretien avec l'enfant que pour l'examen médical.

 

Registrar of Associations : 13114 - NGO-CSR : N/1595